Bienvenue sur le site de la CPPJ

La CPPJ a pour but de garantir l’application de la convention collective de travail (CCT) dans le secteur des parcs et jardins à Genève.

Elle prend toutes les mesures à cet effet, en particulier:

COMMUNICATION CANICULE

La protection de la santé et de la sécurité au travail durant la période estivale

Cet été, dans le cadre de la poursuite de la coopération entre l'OCIRT et l'IPE, des actions de sensibilisation et de contrôle auront lieu, plus particulièrement en cas de canicule.

Dans le cadre des actions de sensibilisation, des informations à ce sujet, notamment sur les mesures de protection de la santé au travail, seront diffusées durant la période estivale. Dans le cadre des actions de contrôle, les inspecteurs effectueront des visites nécessaires permettant de s'assurer de la mise en place des mesures de protection de la santé et de la sécurité au travail dans ces conditions au sein des entreprises. Ces actions visent à garantir la protection de la santé au travail, car l'exposition à des fortes chaleurs peut avoir des effets nocifs sur la santé mais aussi sur la sécurité des travailleurs.

Les effets du travail par fortes chaleurs sur la santé sont encore plus intenses quand le taux d'humidité est élevé. De plus, pendant la période estivale, les risques associés au fort rayonnement solaire ainsi qu'à l'excès d'ozone peuvent s'ajouter aux risques déjà engendrés par la chaleur.

Fatigue, maux de tête, nausées, vertiges, crampes sont des manifestations fréquentes liées à l'exposition à la chaleur intense, et parfois les signes précurseurs de troubles plus graves. Les risques plus importants, voire mortels, de cette exposition sont la déshydratation, le coup de chaleur, ainsi que l’aggravation de maladies chroniques, sans oublier le risque augmenté d'accidents liés à l'altération des performances mentales et physiques. Les personnes travaillant ou se déplaçant hors des bâtiments ainsi que celles qui travaillent à proximité de sources de chaleur, sont particulièrement concernées par les risques liés aux fortes chaleurs.

Les travailleurs les plus à risque sont notamment ceux qui exécutent un travail impliquant des efforts intenses et prolongés; qui ne sont pas acclimatés; qui ont une mauvaise condition physique; les jeunes travailleurs et ceux qui sont âgés de plus de 55 ans; ceux qui portent des vêtements imperméables ou des équipements de protection individuels inadaptés à la chaleur, ainsi que ceux qui font du travail isolé, dans des endroits exigus ou sur des surfaces réverbérant la chaleur. Pour rappel, les travaux impliquant une exposition à la chaleur (au-dessus de +28°C) sont interdits aux femmes enceintes, qui figurent également parmi les travailleurs les plus vulnérables aux effets de la chaleur.

La prévention la plus efficace consiste à éviter ou au moins à limiter l’exposition à la chaleur, à l'ozone et aux rayons UV.

Pour cela, les employeurs sont tenus de mettre en place des mesures afin de préserver la santé des travailleurs dans ces conditions, telles que des mesures organisationnelles, techniques ainsi que des mesures de protection individuelle.

C'est ainsi que, afin de protéger la santé de vos collaborateurs et collaboratrices durant la période estivale, notamment en cas de fortes chaleurs, vous devez:

  1. 1. Mettre en place un plan d‘action, dressant la liste des mesures à prendre (organisationnelles, techniques et de protection individuelle) ;
  2. 2. S’assurer que les premiers secours ont été organisés ;
  3. 3. S’assurer que votre personnel connait les principales mesures de prévention des problèmes de santé dus à la chaleur, les signes d'alerte en cas de problème (par exemple, faiblesse physique, épuisement, vertiges, crampes, problèmes de concentration) pouvant le toucher personnellement ou touchant un collègue, ainsi que les mesures d’urgence à prendre sur place et l’organisation d’urgence.
  4. 4. Adapter le rythme de travail en fonction des capacités des travailleurs et de leur adaptation à la chaleur, permettant de remettre à plus tard les tâches ardues non essentielles et d'éviter le travail supplémentaire.
  5. 5. Organiser le travail et aménager les horaires de travail de manière à :

Par exemple, durant les périodes de fortes chaleurs, des pauses d'environ 10 minutes dans un lieu frais et ombragé doivent être accordées toutes les 1-2 heures au personnel en cas de température de 30°C et 50% de taux d'humidité pour un travail en plein soleil qui implique des efforts importants (telles que l'excavation manuelle).

Tandis que la même activité (impliquant des grands efforts) doit être interrompue en cas de température de 37°C et 30% humidité, ne pouvant pas être reprise avant qu'une évaluation de la situation soit faite par un spécialiste en santé et sécurité au travail soit faite.

De plus, en cas de canicule, les activités impliquant l'exposition à des surfaces réverbérant la chaleur (travail sur les toitures…) ou à proximité de sources de chaleur (procédé ou équipement de travail dégageant de la chaleur tel que la pose d'enrobé bitumineux) comportent des efforts très lourds et doivent également être interrompues, ne pouvant pas être reprises avant qu'une évaluation de la situation soit faite par un spécialiste en santé et sécurité au travail.

  1. 6. Mettre à disposition des boissons fraîches et vérifier si votre personnel boit suffisamment.
  2. 7. Mettre en place des mesures techniques telles que l'installation de protections contre le rayonnement solaire; l’arrosage du sol; l’isolement des sources de chaleur (moteurs de machines, par exemple); l'installation des systèmes de climatisation ou de ventilation dans les locaux, les cabines de commande des machines et les véhicules; l’utilisation de moyens permettant de limiter les efforts physiques notamment en utilisant les aides mécaniques à la manutention si la tâche demandée allie conditions de chaleur et manutention.
  3. 8. Mettre à disposition du personnel des mesures de protection individuelle telles que des vêtements légers, de couleur claire et permettant l’évaporation par la sueur mais s’opposant à la chaleur radiante (adaptés au travail exercé), des lunettes de protection UV et de la crème solaire
  4. 9. Surveiller les effets de la chaleur sur la santé des travailleurs.
  5. 10. Mettre en place de mesures afin de protéger les travailleurs à risque : réaffectation, aménagement ou interruption de l'activité.

Vous trouverez plus de précisions sur nos actions et les mesures préventives dans les documents élaborés par le SECO, l'OCIRT et la SUVA ainsi que dans les 3 modules de formation sur la protection de la santé au travail durant la période estivale à l’adresse https://www.ge.ch/canicule-grand-froid/canicule

En outre, l'adresse e-mail conditions-climatiques-OCIRT@etat.ge.ch est en service pour toute question en la matière.

COMMUNICATION COVID-19

Mesures COVID-19 sur les lieux de pause des chantiers

Nous attirons votre attention sur les bonne pratiques suivantes :

Et vous rappelons les mesures de protection générales qui doivent être appliquées sur les chantiers :